Éviter l’épuisement maternel, comment gérer son énergie ?

La maternité est profondément enrichissante, mais c’est aussi l’activité la plus exigeante physiquement, émotionnellement et mentalement que l’on peut faire. Lorsqu’une femme devient mère, elle hérite tout d’un coup d’un grand nombre de responsabilités, ce qui occasionne le syndrome d’ épuisement.

Ainsi, pour une maman, il est primordial de savoir gérer son stress. Apprendre la gestion du stress doit donc être une priorité pour toutes les mamans.

Le cerveau d’une mère ne se repose presque jamais

épuisement maman

Les pères sont certainement des êtres géniaux, qui font de leur mieux pour subvenir aux besoins de leurs familles, surtout leurs enfants. Naturellement, les pères prennent le rôle de veiller sur leurs enfants et d’assurer le bien-être de leur partenaire. Il a aussi pour rôle d’apporter à sa famille des contributions financières, psychologiques et émotionnelles.

Au fond de son esprit, le cerveau d’une mère n’est jamais au repos. Ce qui peut occasionner une surcharge mentale et une grande fatigue physique. Alors que la plupart des mères pensent constamment à une liste interminable de choses à faire… Malheureusement, dans toute cette liste, le bien-être de la maman elle-même est mis de côté. Une mère ne peut pas être égoïste, elle fait toujours passer les besoins de sa famille avant ses propres besoins, ce qui crée le stress chronique et la fatigue.

D’ailleurs, la plupart des cas de surmenage en France (surmenage physique) sont diagnostiqués chez les mères de famille.

Une femme devient très protectrice en devenant mère

Une fois dans le stade de la parentalité, une femme devient très protectrice vis-à-vis de ses enfants.

À première vue, cela semble être une bonne chose. Pourtant, à cette « hyper-vigilance » s’ajoute naturellement beaucoup d’inquiétude et d’anxiété occasionnant de l’épuisement physique et mental. Le fait de trop s’inquiéter pour ses enfants conduit à un état d’épuisement et une irritabilité incontrôlée. Ainsi à chaque événement décevant qui touche son enfant, une mère hyper-protectrice ressent naturellement une grande culpabilité, un sentiment d’échec qui augmente ses risques d’épuisement.

Toutefois, il est à rappeler qu’une bonne maitrise de notre énergie peut nous aider à lutter contre l’épuisement et éviter le burn-out. Pour cela, il est essentiel de pratiquer une activité physique régulière ou d’adopter une technique de relaxation. Bien qu’une activité physique va fatiguer complètement votre corps, il évacuera tout votre stress, ce qui vous évitera une fatigue mentale, émotionnelle, et psychologique.

Comment gérer son énergie quand on devient mère ?

La gestion de l’énergie est une excellente façon de prévenir l’épuisement et au final le burn out. Elle est ainsi très recommandée aux personnes présentant des signes d’épuisement, de fatigue chronique, de burnout (parental, maternel, professionnel). Donc pour mieux gérer son énergie, il faut commencer par identifier toutes les sources de stress (à la maison, au travail…).

Pour une mère, qu’elle soit active ou mère au foyer, l’un des premiers facteurs de stress est bien évidemment sa maison en désordre. Quant à son stress professionnel, notamment son épuisement au travail, il est souvent causé par :

  • une surcharge de travail,
  • par un environnement de travail désagréable,
  • par de mauvaises conditions-de-travail,
  • ou par un mal-être relié au travail.

D’ailleurs, dans la mesure du possible il est préférable de ne pas avoir une activité trop épuisante impliquant une charge de travail trop importante, voire une excessive.

Alors pour mieux gérer le stress et l’épuisement, commencez par faire du tri, que ce soit dans votre maison ou dans votre bureau.

En effet, l’encombrement finit par épuiser notre esprit et à nous rendre tendu. Pensez donc à vous débarrasser de tout objet qui ne vous sert plus depuis longtemps. Par ailleurs, pour éviter le surmenage professionnel, choisissez un travail que vous aimez. Effectivement, une personne qui effectue un travail qu’elle aime à une approche et un sentiment tout à fait différent vis à vis de son activité.

Enfin, quel que soit votre travail, osez dire non aux surcharges de travail de risque de trop vous épuiser.

Comprendre les énergies pour mieux les gérer

gestion de son énergie

Par conséquent, pour faire face à l’épuisement, connaitre le concept des énergies vous aidera à comprendre votre épuisement général (épuisement total et épuisement progressif).

Dans le domaine du bien-être, il existe 4 formes d’énergie. Pour mieux gérer votre phase d’épuisement, posez-vous les bonnes questions. Cela vous permettra de déterminer l’origine du problème.

Énergie émotionnelle

§ Avez-vous de bons liens familiaux, de bonnes relations amicales ?

§ Exprimez-vous explicitement les émotions que vous ressentez (pour éviter une fatigue émotionnelle, voire une surcharge émotionnelle) ?

§ Etes-vous un bourreau de travail ? Y a-t-il un bon équilibre entre votre travail et vos loisirs ? Est-ce que l’équilibre actuel convient à votre rythme de vie personnelle ?

§ Quelle est votre capacité à prendre du plaisir dans la vie ? Combien de fois par jour riez-vous ?

§ À quelle fréquence exprimez-vous la gratitude ?

§ Etes-vous du genre à prendre le temps de faire des actes de gentillesse envers les autres et envers vous-même ?

§ Écoutez-vous suffisamment votre instinct, que ce soit dans votre vie professionnelle ou personnelle ?

Énergie mentale

§ A quelle fréquence est-ce que vos efforts sont récompensés ?

§ Combien de fois par jour usez-vous des techniques de pleine conscience ?

§ Quand est-ce que vous avez eu une conversation significative avec quelqu’un pour la dernière fois ?

§ Votre environnement de travail est-il enrichissant ?

Énergie physique

§ Etes-vous bien hydratée ?

§ À quelle fréquence faites-vous des activités physiques ? Vous sentez-vous épuisée physiquement après le sport ?

§ Avez-vous une alimentation variée et équilibrée ? Prenez-vous des suppléments ou des antidépresseurs (si nécessaire) ?

§ Avez-vous des troubles du sommeil ?

§ Prenez-vous le temps de manger et vous ressourcer sans stress ?

§ Prenez-vous le temps de respirer profondément de temps en temps ?

§ À quelle fréquence prenez-vous contact avec la nature ?

Énergie spirituelle

§ Êtes-vous consciente de votre dépersonnalisation post-partum ?

§ Est-ce que vous considérez vos valeurs avant de prendre une décision ?

Répondre à ces questions vous aideront à obtenir des résultats.

";