L’alimentation intuitive

echelle de faim et de satiété

Manger pour se nourrir pas pour se remplir

L’alimentation intuitive représente une solution pour perdre ses kilos superflus et atteindre son poids de forme. Néanmoins sans être focalisée sur la perte de poids. Il ne s’agit pas d’un régime alimentaire ou alors d’un programme minceur, mais plutôt d’un comportement alimentaire, au même titre que l’alimentation consciente. Cependant la démarche prône l’alimentation saine et équilibrée. Le développement de l’alimentation intuitive repose sur 10 principes.

Le principe de l’alimentation intuitive

Cette approche a été développée par les diététiciennes Evelyne Tribole et Elyse Resch en 1995. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas un plan diète spécifique. Bien au contraire, cette notion s’écarte complètement des restrictions et des règles diététiques imposées par le nutritionniste ou le coach de fitness.

L’alimentation intuitive est un outil d’automatisation qui prône la santé avant tout. Le concept vise, en fait, à (re)trouver l’équilibre entre le corps et l’esprit face à la nourriture. La démarche s’oriente vers l’adoption d’un comportement habitude alimentaire répondant parfaitement aux besoins spécifiques de l’organisme. Il n’existe aucune règle de base à suivre. Les besoins diffèrent d’un organisme à l’autre. Aussi, il appartient à chaque individu de développer ses propres bonnes habitudes alimentaires.

Différence entre l’alimentation consciente et intuitive

Dans le principe, l’alimentation intuitive et l’alimentation consciente semble similaire. Les deux méthodes concernent l’écoute attentive de l’organisme et l’équilibre physique et psychologique. Toutefois, ces deux notions présentent quelques différences.

L’alimentation consciente suppose une considération de toutes les sensations du corps et de tous les besoins de l’organisme pour y répondre parfaitement. Manger en pleine conscience permet notamment de retrouver le rôle vital de l’alimentation et le plaisir de manger, sans jugement. L’alimentation intuitive désigne le fait de s‘alimenter naturellement, en se laissant porter par ses envies.

En somme, l’alimentation consciente fait partie intégrante de l’alimentation intuitive.

Le mangeur distrait, le principal ennemi de l’alimentation intuitive

L’intuition alimentaire est un phénomène naturel qui a disparu avec les transformations de la société. Pour comprendre cela, nous allons nous pencher sur le profil du mangeur distrait.

Avec l’accélération du rythme de vie, nous avons appris à être multitâche. Cette qualité nous permet de gagner du temps. Toutefois, l’habitude de tout faire en même temps peut compromettre les actes vitaux et particulièrement l’alimentation. Nous sommes devenus des mangeurs distraits. Nous ne pouvons pas décrocher nos yeux de notre smartphone pendant les moments de repas. Nous profitons de chaque repas pour passer des appels téléphoniques. Nous ne pouvons plus nous passer de regarder la télé en mangeant. Toutes ces distractions nuisent à l’alimentation. La démarche exige une véritable présence de l’esprit. Le mangeur distrait a entièrement conscience qu’il est en train de manger mais l’acte en lui-même échappe complètement à son esprit.

Des observations menées par des spécialistes ont démontré que les mangeurs distraits :

  • mangent plus vite,
  • ne réalisent pas la quantité et la qualité de ce qu’ils avalent,
  • n’éprouvent pas la satiété.

Leur cerveau n’a, donc, pas assimilé l’acte de manger mais s’est davantage porté sur la distraction. De ce fait, l’envie de manger est toujours présente. Cela favorise grandement le grignotage et, ainsi, la prise de poids.

Les 10 principes de l’alimentation intuitive

Cette méthode se base sur une dizaine de principes. Il ne s’agit pas de règles à suivre mais plutôt d’un comportement alimentaire à développer.

S’éloigner de la mentalité des régimes alimentaires

Les régimes imposent des restrictions autant dans la quantité que dans le type d’aliment à consommer. Les privations sont les principaux obstacles à une alimentation saine. Vous contraindre à des règles précises et strictes nuit davantage à votre équilibre physique et psychologique. Ne pensez plus à la perte de poids. Ne comptez plus le nombre de calories dans la nourriture. Concentrez-vous sur ce qui vous fait envie.

Honorer sa faim

Vivez pleinement la sensation de faim et agissez pour satisfaire ce manque. Ne vous posez aucune limite. Alimentez-vous jusqu’à satisfaire pleinement votre faim. Cela vaut également pour le choix des aliments.

alimentation intuitive. echelle faim satiété.
Echelle de la faim

Se réconcilier avec la nourriture

L’obsession pour la perte de poids fait naître un mauvais rapport avec la nourriture, voire un véritable rejet de la nourriture. Pourtant, se nourrir est un acte vital. Et d’ailleurs, s’interdire de manger tel ou tel aliment accroît l’envie d’ingérer cet aliment précis. Quand vient l’occasion de pouvoir en consommer, nous ne pouvons nous empêcher d’en prendre à l’excès. Entretenir une relation positive avec la nourriture est, donc, primordial.

Choisir des aliments qui sont bons et sains pour son organisme

Il n’y a pas en soi de bons ou de mauvais aliments. Mangez la nourriture qui vous fait du bien. Cela vous permet de retrouver le plaisir de manger et de ressentir la satisfaction.

Ressentir la plénitude            

La plénitude se définit comme le sentiment d’avoir comblé un manque, la sensation de satiété. Autant que vous honorez votre faim, appréciez la plénitude. Pour cela, prenez le temps de ressentir vos sensations au cours du repas. Vous parviendrez, alors, avec facilité, à définir si vous en avez eu assez ou si vous avez encore envie de manger.

Savoir apaiser ses émotions sans se tourner vers la nourriture

La nourriture ne comble aucunement un vide affectif. Ingurgiter un aliment riche en sucres et très calorique n’apaise pas les sentiments négatifs. L’alimentation émotionnelle représente une des causes principales de l’obésité. Pour vous en éloigner, gardez en tête que la finalité principale de l’alimentation est de faire fonctionner correctement votre organisme. Trouvez d’autres moyens pour soulager vos douleurs émotionnelles. Vous pouvez extérioriser vos souffrances en en parlant à vos proches, en vous adonnant à une ou plusieurs activités qui vous passionnent.

Accepter et respecter son corps

Il est impossible de se défaire des contraintes des régimes alimentaires sans accepter son corps. Chaque individu à son propre métabolisme et, donc, ses propres besoins.

L’activité physique pour se faire du bien

Les activités physiques et particulièrement les exercices de cardio (course à pied, fitness, …) optimisent les fonctions des organes. Le sport d’endurance est, donc, bénéfique pour l’organisme. Vous devez, alors, bouger pour vous sentir bien et non pour perdre du poids et brûler des calories.

Se soucier de sa santé sur le long terme

Ce n’est pas le fait de manger aujourd’hui une tranche de gâteau qui va vous causer des problèmes de surpoids. Un seul repas équilibré répondant parfaitement aux besoins de votre organisme ne suffit pas pour mincir. Adoptez, donc, définitivement une alimentation équilibrée, fournissant les nutriments (protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux) nécessaires à votre organisme. Privilégiez la consommation de fruits et légumes.

Perdre du poids grâce à l’alimentation intuitive ?

Mincir n’est pas le but premier de l’alimentation intuitive, il s’agit vraiment de se réconcilier avec la nourriture. Toutefois, si le désir de perte de poids est prédominant alors il sera difficile d’aligner le corps, la nourriture et l’esprit . En effet, ce mécanisme suggère de répondre parfaitement aux attentes de l’organisme. Le corps n’éprouve que des besoins en nutriments qui permettent un fonctionnement optimal des organes.

C’est un travail sur soi qui permettra au final de conserver un poids de forme. Une méthode efficace pour garder la ligne durablement. Cela évite aussi les effets yoyo après un programme minceur qui vous a permis de perdre quelques kilos rapidement.

";