Huile CBD : Mes premiers pas avec le cannabidiol

Huile de CBD

C’est quoi l’huile de CBD ?

Le cannabidiol est en effet une des deux substances actives présentes en grande quantité dans les plants de chanvre indien, à côté du THC. Mais contrairement à ce dernier, le CBD ne possède pas d’effets psychoactifs qui engendrent des modifications sur l’état de conscience. D’ailleurs, il est connu comme pouvant atténuer ses répercussions neurologiques. En outre, il ne risque pas d’engendrer de dépendance, tout en possédant de multiples vertus thérapeutiques. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il intéresse particulièrement les scientifiques. 

Considérée comme un complément alimentaire, l’huile de CBD est une des formes les plus communes sous lesquelles on peut rencontrer le CBD. C’est sous cette forme que l’usage est le plus simple et le plus adapté au grand nombre. Cet aspect est également celui qui produit des effets le plus rapidement. L’huile de CBD est obtenue en mélangeant les extraits du plant de chanvre à d’autres huiles d’origine végétale. Lorsque mélangée avec des aliments ou des boissons puis ingérée, l’huile traverse le système digestif et produit des effets au bout des 10 minutes qui suivent. Elle peut être utilisée quotidiennement et tout au long de la journée. À défaut d’être sûr concernant la posologie, il est possible de demander l’avis d’un médecin.

Huile de CBD

Quels sont les bienfaits de l’huile de CBD ?

La popularité du cannabidiol n’a cessé d’augmenter progressivement ces dernières années. Il est aujourd’hui le cannabinoïde le plus populaire après le tétrahydrocannabinol (THC). Parmi les multiples formes qu’il peut prendre, l’huile de CBD est la plus connue sur le marché. À noter toutefois qu’il ne s’agit pas de médicament, il est de ce fait possible de s’en procurer sans ordonnance auprès des boutiques spécialisées. Voici les principaux bienfaits de l’huile de cannabidiol sur la santé. 

Les vertus anti-inflammatoires

En raison des effets secondaires que possède le traitement anti-inflammatoire provenant de la famille de l’opiacé, de plus en plus de personnes se tournent aujourd’hui vers l’huile de CBD. Celui-ci agit en effet en réduisant la sensation de douleur, grâce à la stimulation de réponse positive de la part de plusieurs zones du corps. Ce mécanisme a pour effet de produire des effets analgésiques contre différentes douleurs chroniques. Il soulage notamment les douleurs musculaires et articulaires, tout comme les douleurs liées aux migraines, aux menstruations, à la sclérose en plaques, à la fibromyalgie et à la maladie de Crohn. 

Le CBD et les problèmes de peau

Grâce à sa propriété anti-inflammatoire, le CBD réduit la production de lipides dans les cellules de la peau, et régule la production de sébum. La propriété antioxydante protège également l’épiderme du stress environnemental auquel elle est exposée. C’est notamment le cas de la pollution. Le CBD constitue de ce fait un moyen naturel de lutte contre l’ acné et les peaux sèches. 

Les effets anti-anxiolytiques et antipsychotiques

Des études menées ont permis d’identifier l’influence du CBD sur la manière à laquelle les récepteurs cérébraux réagissent à la sérotonine. Cette dernière est le neurotransmetteur responsable de la régulation de l’humeur et du comportement. Le CBD agit également sur les parties du cerveau à l’origine du stress. La consommation de ce dernier permet donc de diminuer le stress ainsi que ses divers effets physiologiques, comme l’augmentation du rythme cardiaque. Elle améliore le sommeil en luttant contre l’insomnie et diminue les symptômes du Trouble de stress post-traumatique (TSPT). En parallèle, le CBD aide également à traiter plusieurs troubles mentaux, dont :

  • La dépression ;
  • La bipolarité et la schizophrénie ;
  • Les troubles anxieux. 

Le potentiel anticancéreux du CBD

Des recherches menées depuis plusieurs années sur le potentiel anticancéreux du cannabis Sativa ont permis d’aboutir à certaines conclusions. Ainsi, le cannabis contribuerait à annihiler la propagation des cellules cancéreuses ainsi que la croissance des métastases. Le phénomène a pu être observé sur plusieurs sortes de cancer, dont le cancer de l’utérus, du poumon, de la thyroïde, du colon et du cerveau. En outre, le CBD contribuerait aussi à diminuer les effets secondaires résultant des traitements cancéreux tels que la chimiothérapie. Ils permettent notamment de diminuer les douleurs, vomissements, anxiétés et insomnies qui en résultent. 

L’huile de CBD pour traiter divers troubles neurodégénératifs et épileptiques

Des études ont abouti à la conclusion selon laquelle le CBD agit directement sur le CB1, un récepteur du cerveau impliqué dans maladies neurodégénératives. Cette action serait bénéfique dans la lutte contre diverses pathologies lourdes, telles que :

  • La sclérose en plaques ;
  • La maladie de Parkinson ;
  • La maladie d’Alzheimer ;
  • Les accidents vasculaires cérébraux (AVC). 

En outre, il s’avère que les huiles de CBD aident également à combattre l’épilepsie, en réduisant considérablement les crises correspondantes. Le cannabidiol agit aussi en améliorant la qualité de sommeil et l’humeur du patient. 

Comment consommer de l’huile de CBD ?

L’huile de CBD peut se consommer de diverses manières, dont principalement en sublinguale. Cette forme de consommation consiste à placer le nombre de gouttes d’huile recommandé sous la langue, puis à laisser poser quelques secondes avant d’avaler. Avant de le faire, il faut prendre soin de bien remuer le produit. Le produit peut également être consommé avec les plats quotidiens, ainsi qu’avec les boissons chaudes ou froides, en y ajoutant quelques gouttes. Enfin, il est aussi possible d’étaler quelques gouttes sur une zone ciblée de la peau, puis de procéder en massant.

En outre, le CB peut également se consommer sous diverses autres formes et de diverses autres manières, notamment sous forme de :

  • Gélules ou capsules ;
  • Fleur de cannabis ;
  • Infusion ;
  • E-liquide ;

Quelle quantité de CBD par jour ? 

Avant de pouvoir déterminer la quantité de CBD à consommer par jour, il est tout d’abord important de connaître le dosage qui convient. En d’autres termes, il s’agit d’identifier la dose nécessaire à l’organisme avant de pouvoir atteindre les effets désirés. 

Les dosages et la tolérance du consommateur

À savoir que la dose optimale du CBD sous forme d’huile n’est pas la même que celle lorsqu’elle est fumée, inhalée ou ingérée sous forme de capsules. Ainsi, s’il faut attendre environ 6 à 7 minutes pour en ressentir l’effet dans le cadre de la vaporisation, cette durée s’étend à 20 minutes par voie sublinguale et entre 45 à 180 minutes si l’ingestion se fait oralement. Ces écarts s’expliquent par les différences au niveau du métabolisme, selon le mode d’absorption. Peu importe le cas, la tolérance du consommateur est un critère essentiel à prendre en compte. Entre une personne novice à la consommation de cannabis et un consommateur régulier, la première aura tendance à ressentir plus rapidement et de façon plus intense les effets. 

Quelle quantité consommer par jour ? 

En théorie, la dose idéale de départ se situe entre 20 à 30 mg de CBD chaque jour, lequel sera réparti entre différentes prises : matin, midi et soir. Par la suite, il est nécessaire d’augmenter la dose progressivement de 20 mg par semaine. Cela jusqu’à ce que l’on obtienne les effets recherchés. En général, la dose moyenne va donc se situer entre 100 à 300 mg de cannabidiol par jour. Toutefois, il s’agit juste d’un dosage théorique, en pratique, il n’existe aucune dose maximale à respecter. Néanmoins, le surdosage reste possible, il faut rester à l’affût d’éventuels symptômes et effets indésirables.

Huile de Chanvre CBD
L’huile CBD vous apportera
une réelle sensation de détente et de bien-être
à tout moment de la journée 

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Le CBD prend de plus en plus d’ampleur dans le monde en raison des multiples effets bénéfiques qu’il possède sur la santé. Bien que la plupart du temps, il est considéré comme étant assuré et toléré par l’organisme, cela n’écarte pas l’apparition d’éventuels effets indésirables chez certaines personnes. Ceux-ci comprennent notamment :

  • La diarrhée ;
  • Les changements d’appétits et de poids ;
  • La fatigue. 

En outre, il est également possible que le CBD interagisse avec d’autres médicaments qui sont pris en parallèle avec lui. Pour cette raison, il est important de discuter préalablement avec un médecin avant de commencer d’utiliser l’huile de CBD. Cela est nécessaire pour assurer votre sécurité en évitant les interactions potentiellement nocives. 

Quelles sont les contre-indications du CBD ? 

En général, le cannabidiol est toléré par l’organisme, néanmoins il existe des contre-indications pour certaines catégories de personnes. La première catégorie concerne celles souffrant de problèmes artériels ou ayant des antécédents familiaux. Celles-ci doivent être particulièrement vigilantes lors de la consommation de l’huile de CBD, car des effets indésirables ont été remarqués chez les personnes concernées. Pour cela, il serait plus intéressant de demander un avis médical avant toute consommation.

Il en est de même pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Elles doivent être vigilantes et prendre des précautions, un avis médical est toujours conseillé pour analyser la possibilité d’effets néfastes sur le nouveau-né. En outre, une contre-indication formelle existe aussi à l’égard des personnes souffrant de problèmes cardiaques. Un système cardiovasculaire sensible peut être exposé à des effets indésirables et même néfastes issus du cannabidiol. Enfin, la contre-indication concerne aussi les personnes allergiques au pollen de l’espèce botanique Cannabis Sativa. 

";